Call of Duty, Dossiers

Analyse : Histoire et Fin de Call of Duty Black Ops 3

Le point final de la trilogie Black Ops par Treyarch est arrivé il y a quelques semaines et le moins qu’on puisse dire, c’est que son atmosphère et son style narratif ont pris une tournure différente des autres épisodes Call of Duty.
Ayant fini le jeu, voici comment j’ai pu voir l’histoire du jeu, en espérant que je ne me suis moi-même pas perdu, et que ça aide certains qui n’y auraient pas compris grand chose.

Attention aux spoilers car, bien évidemment, cet article raconte quelques informations capitales sur le scénario de la campagne !

Histoire_BlackOps_3

Le Point sur l’histoire

Le jeu se déroule après Black Ops 2, quand différents pays créent les Accords Winslaw afin de mettre en place le plan anti-drones du nom de D.E.A.D.
Dans le jeu, le joueur choisit le physique de son personnage. Sans nom attribué et accompagné de Kane et Hendricks, on incarne ce Cyber Black Ops pour participer à la traque de l’équipe renégat composée de Sarah Hall, Sebastian Hall Peter Maretti et de John Taylor (qui se révélera être en réalité Dylan Stone).

Coalescence, quoi ? 

Il s’agit d’une énorme entreprise fondée par Sebastian Krueger en 2018 dont le but est de faire des recherches sur la technologie, et ce dans bien des domaines (le médical, la sécurité…).
A la tête d’armes technologiques avancées, celle-ci emploie les Black Ops dans des missions particulièrement illégales. Coalescence fait d’ailleurs des expériences dangereuses sur des humains qui sont commanditées par Sebastian Krueger et réalisées par le Dr. Salim.
En 2060, le désastre de Coalescence fait parler de lui en tuant près de 300 000 personnes dans leur base à Singapour.
Un drame tragique qui s’explique par la relâchée du Nova 6, un gaz mortel qui existait depuis des dizaines d’années. C’est d’ailleurs une voire la seule référence aux premiers jeux de la série.
Il y a deux survivants à ce désastre toutefois : le Dr Salim et Sebastian Krueger.

Coalescence

Le début de la fin

Il faut savoir que la première mission du jeu est chronologiquement parlant la dernière (elle se déroule le 27 octobre 2065). Dans cette mission le joueur est aidé par l’équipe de Taylor constituée de Sebastian Diaz, Sarah Hall et Peter Maretti. Quand notre personnage se fait affreusement arracher les bras, à la fin de la mission c’est qu’en fait il est bel et bien mort. Mais l’IDN permet de reconstituer des souvenirs et donc de revivre des missions.
En effet, on va pouvoir entendre le sénateur du Caire durant la mission, qui va nous demander de libérer Khalil alors qu’on assistera à sa révolution en l’Egypte. Ah tiens, ça ne vous dit rien ? C’est en effet ce qu’on va vivre à la dernière mission.

Renaissance 

Durant les prochaines missions, le joueur est transféré dans la mémoire de Taylor grâce à l’IDN. Une espèce de fusion qui permet de lui sauver la vie. Le joueur est alors considéré en tant que “Taylor” alors que sa proie étant Taylor et ses équipiers correspondantt à l’escouade de Dylan Stone (apparu dans les textes de changement de niveau et le comic-book du jeu).
On peut d’ailleurs référer cela comme une référence scénaristique entre Mason qui croit voir Reznov dans le premier volet des Black Ops.

Corvus, c’est le principal méchant que le joueur va rencontrer dans le jeu. Son but ? S’expandre un maximum, tel un virus voulant tout ravager sur son passage.
C’est une IA qui, a l’origine devait aider et contrôler les soldats grâce aux mémoires et connaissances collectées sur des êtres humains. Elle a été victime d’un bug lors d’une expérience de Coalescence, elle s’est alors permise de changer les rêves et les consciences des gens. Elle a notamment tué les scientifiques qui l’ont crée quand ils se sont rendus compte qu’elle n’allait plus bien. Corvus infecte tous ceux qui se mettent en travers de son chemin. Je pense notamment à l’équipe de Taylor qui a de ce fait exterminé les scientifiques voulant l’arrêter.
Corvus étant un nom regroupant plusieurs types d’oiseaux, vous verrez des corbeaux apparaître une fois qu’il vous aura infecté.
Mais il y a aussi Hendricks, le compagnon du joueur qui en fait cherche par-dessus tout à avoir des réponses sur les raisons de l’existence de Corvus.  Il est manipulé par celui-ci.
Pour alors détruire définitivement Corvus, le joueur se suicide afin de le rejoindre dans la forêt enneigée.

La forêt enneigée, c’est un concept de vie après la mort, qui regroupe les âmes des morts comme tous ceux ayant péri lors du désastre de Singapour. Elle a été pensée par le Dr Salim pour que les patients puissent se calmer lorsqu’ils souffraient pendant qu’ils testées avec l’IDN.

Foret_Enneigée

Au final, Corvus n’en sort pas indemne et le joueur le décime. On arrive alors à comprendre que Taylor et le joueur ne faisaient qu’un durant la majorité des séquences du jeu (exceptée celles qui sont des “rêves”, comme le niveau 2 où Taylor fait une simulation IDN pour nous donner des informations). A noter que la dernière mission ne fait pas répéter les missions de Taylor comme les niveaux 2 à 10, mais qu’elle se passe dans la conscience du joueur, perdue entre la conscience de Taylor et lui-même.

blackops3-écran-chargement-niveau

Les écrans de chargement permettent de récupérer des informations cachées. Ici, il est clairement annoncé qu’il n’y a qu’un seul survivant dans la première mission (et du coup à la fin de l’histoire) qui est Taylor.

Je ne sais pas au final ce que vous avez pensé de ce solo, mais je trouve que c’est une bonne campagne pour un Call of Duty. Il a une progression plus variée et moins redondante que Black Ops 2 même si ses personnages et ses passages paraissent moins emblématiques que dans les autres volets.
Dommage que son raisonnement farfelu, quand bien même assez cohérent après nombreuses recherches, soit rendu trop compliqué par sa narration épileptique, alors que dans le fond le scénario a en fait des grosses similitudes avec le premier Black Ops. Il y a vraiment de bonnes idées comme les textes dans les chargements de niveaux ou encore dans le concept de forêt enneigée mais on a l’impression que les développeurs ont trop embrouillé la chose pour qu’on ne puisse pas en profiter pleinement.
Toutefois, l’équipe de développeurs ayant travaillé avec des experts en politique et en science, ils ont su proposé une vision intéressante du futur de la technologie, et surtout sur le danger qu’impose la création d’Intelligences Artificielles. Le contrôle psycho-technologique peut se révéler alors comme une erreur à ne pas faire.

Voilà donc un FPS qui ne cache pas ses références comme Inception ou Matrix, et qui n’est pas sans rappeler quelques scènes tortueuses d’un System Shock 2, mais qui n’est pas pour autant dénué d’intérêt si on reste dans l’optique de ce que les Black Ops nous avait habitués :  participer à des opérations spéciales sombres, complexes, hallucinatoires et scientifiquement assez dérangées, le tout dans une ambiance de guerre froide tendue.

Partager cet Article

Articles Similaires

Laisser un Commentaire

Ton adresse mail ne sera pas partagée.Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Rechercher un Article

Publicité

La pub présente sur le site aide à payer l'hébergement mensuel afin d'assurer son bon fonctionnement, toutefois vous êtes tout à fait libre d'activer un bloqueur de publicité et de circuler tranquillement ou alors vous pouvez apporter votre soutien en les laissant s'afficher. Merci de votre compréhension !

Derniers coups de coeur

Sites Amis

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hébergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Colleczone La Chaîne de Fuuka198 !

Sites à découvrir

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

Annuaire sites et blogs

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs